2014 QMJHL Draft | Repechage LHJMQ 2014: Lucas Thierus

[contentblock id=8 img=gcb.png]

HockeyProspect.com avec l’aide du journaliste Raphaël Guillemette (@Guillemette_R) vous présente une entrevue avec notre 20e meilleur espoir pour le prochain repêchage de la LHJMQ, Lucas Thierus des Vikings de St-Eustache.    

HockeyProspect.com with the help of freelance journalist Raphaël Guillemette (@Guillemette_R) presents an interview with our 20th ranked prospect for the QMJHL draft, Lucas Thierus of St-Eustache. (English version will follow the French version)

Q. Sur quoi as-tu le plus travaillé au cours de la dernière année ?

A. « J’ai peaufiné l’ensemble de mes qualités offensives, mais c’est clairement mon flair offensif qui a le plus bénéficié des efforts que j’ai mis dans l’entraînement. À la fin de la saison comme ça, je peux assurément dire que je suis devenu un joueur meilleur et plus complet, mais aussi une meilleure personne. »

Q. Comment expliques-tu tes succès avec les Vikings ?

A. « Je ne m’attendais vraiment pas à connaître autant de succès que cette année et surtout pas de terminer au premier rang des compteurs chez les recrues. J’étais dans l’incertitude au début du camp d’entraînement. J’ai eu un choc lors d’une partie préparatoire, car tous les joueurs étaient plus forts, plus rapides et plus agiles. J’avais des doutes sur ma capacité à jouer à ce niveau et pourtant la confiance a suivi durant la saison. »

Q. La confiance a-t-elle justement été un problème durant cette première année dans le Midget AAA ?

A. « Lors d’une pratique, mon entraîneur m’avait dit que j’allais devoir trouver de contribuer aux succès de l’équipe, car je ne marquerais pas vingt buts selon lui. Alors quand j’ai marqué ce fameux 20e but lors du Challenge Reebok, j’ai pris la rondelle dans le filet et je suis allé lui donner. Ça m’a motivé à lui prouver qu’il avait tort. Pour le reste, je le dois en grande partie à mes coéquipiers. »

Q. Quel apport tes coéquipiers ont-ils eu sur tes performances ?

A. « Christopher Cochrane, Philippe Chartier et moi-même avons fait beaucoup de chemin depuis le début de la saison. Mes succès, je les dois à eux principalement. Ensemble, on a amassé beaucoup de points, car c’est une chimie qui date depuis longtemps. Seul, je n’aurais pas fait autant, je crois. »

Q. Comment compose-t-on avec l’attention qui se rattache à l’étiquette de compteur ?

A. « Ce n’est pas nouveau pour moi même si c’était ma toute première saison dans le Midget AAA. J’ai toujours été considéré comme un compteur, un joueur qui pouvait trouver le fond du filet avec plus d’aisance. Cette année, tout est parti en flèche et je n’ai jamais eu le temps de stresser et de penser à comment tout pouvait tourner mal. Après un certain moment à être dans ma zone de confort, j’avais peur que la séquence prenne fin. »

Q. T’attendais-tu à être classé aussi tôt sur la liste des meilleurs espoirs en vue du repêchage ?

A. « Oui, en vérité, je ne suis pas vraiment surpris. Je m’attends à sortir en première ronde, mais encore là, ce n’est pas le repêchage, ce n’est qu’une liste. Je n’ai aucune préférence quant aux équipes, c’est la Ligue de hockey junior majeur à fond et la simple idée d’être repêché va me satisfaire pour le moment. »

 

 

Q. What have you worked the most on during this season ?

A. “I fine-tuned all my offensive skills throughout the year, but it is clearly my offensive flair that has most benefited from my efforts. At the end of the season, I can certainly say that I have become a better and more complete player, but also a better person.”

Q. How can you explain your early success with the Vikings ?

A. “I really did not expect to be as successful as I was this year and I certainly did not expect to finish first among rookie scorers. I was uncertain at the beginning of training camp. At first, I was shocked by all the other players; they were stronger, faster and had more skills. I had doubts about my ability to play at this level and yet confidence followed during the season.”

Q. Was confidence a problem for you during this first year at the midget AAA level ?

A. “During a practice, my coach told me that I would have to find another way to contribute to the success of the team, because he thought I wasn’t going score twenty goals. So when I scored that famous goal, the 20th, at the Reebok Challenge, I took the puck in the net and gave it to him. It motivated me to prove him wrong. For the rest, I owe largely to my teammates.”

Q. What kind of contribution did your teammates had in your success ?

A. “Christopher Cochrane, Philippe Chartier and I have come a long way since the beginning of the season. I owe them primarily for my success. We scored a lot of points together, because it is long-time chemistry. Alone, I would not have done the same, I think so.”

Q. How do you deal with the attention that is attached to the label of being a top scorer ?

A. “This is nothing new to me even though it was my first season in the midget AAA level. I have always been considered as a sniper, a player who could find the back of the net with more ease than most players. This year, everything started skyrocketing and I never had time for stressing and thinking about how everything could go wrong. After a certain time of being in such a comfort zone, I was afraid that the sequence would end soon. It didn’t.”

Q. Did you expect to be ranked as early as you are on the list of the CSR for the draft ?

A. “Indeed, I am not really surprised. I expect to go out in the first round, but again, this is not the draft, it is only a list. I have no preference for a team; to me it is the Quebec Major Junior Hockey League and nothing else. The simple idea of ​​being drafted will satisfy me for the moment.”