2014 QMJHL Draft | Repechage LHJMQ 2014: Samuel Harvey

[contentblock id=8 img=gcb.png]

(English version will follow the French version) 

Q. Comment ta saison s’est-elle déroulée ?

A. « La saison n’a peut-être pas commencé comme je le voulais, mais les choses se sont remises en place par la suite. Je crois que le départ d’Olivier (Tremblay) à la période des transactions m’a motivé encore plus. J’ai voulu faire preuve de constance et démontrer de quoi j’étais capable. »

Q. Dans quels aspects de ton jeu, crois-tu avoir le plus progressé cette saison ?

A. « Je dirais qu’un champ dans lequel je me suis grandement amélioré cette saison, c’est ma concentration au cours des matchs. Au début de la saison, on aurait pu dire que je n’étais pas là tout le temps et donc j’ai vraiment travaillé là-dessus avec mon entraîneur des gardiens pour être présent pendant les soixantes minutes de jeu et plus. L’amélioration a été constante et je crois qu’à ce point-ci, mes résultats parlent d’eux-mêmes. »

Q. À quel point, crois-tu avoir bénéficié de la structure de développement des gardiens des Élites ?

A. « Ce que ça nous prouve, c’est que la structure des Élites de Jonquière développe bien ses gardiens de but. C’est le fun pour moi d’en profiter parce qu’au final, je rejoins d’autres très bons gardiens dans ce groupe sélect. Mon but est de jouer toujours plus haut et toujours plus fort. Au camp junior, mon but sera de sortir du lot, mais je ne serai pas déçu si on devait me retourner avec les Élites de Jonquière parce que j’ai été témoin de tous les bienfaits que ça a eu sur les gardiens avant moi comme Keven Bouchard et Olivier Tremblay. »

Q. Qu’est-ce qui te distingue des autres gardiens ?

A. « Je suis un gardien rapide et plutôt agile sur ses jambières. Je me considère comme un excellent gardien en ce qui a trait à la protection du bas du filet. Je n’ai pas trop de problèmes avec ça, car je joue naturellement bas. Quant aux aspects que j’aimerais améliorer, c’est logiquement ma couverture du haut du filet. Il s’agit de trouver le juste milieu entre les deux facettes. »

Q. À quoi ressemblait ton entraînement au cours de la dernière saison ?

A. « Je m’entraînais avec un petit groupe d’une dizaine de joueurs des Élites et du niveau Midget Espoir pendant l’été. J’avais, entre autres, deux de mes coéquipiers qui s’entraînaient avec moi, soit Antoine Girard et Simon-David Fortin. Ça nous a permis de se pousser davantage et de compétitionner un peu. Durant la saison, outre les pratiques, on s’entraînait à raison de deux fois par semaine pour se maintenir avec les joueurs de l’équipe, mais sans plus. »

Q. Comment as-tu trouvé ton expérience au Défi d’Excellence Gatorade de la LHJMQ ?

A. « Ça été une expérience très enrichissante pour moi parce que, comme pour la plupart des joueurs, ça m’a permis de me comparer en quelque sorte aux meilleurs à ma position. J’ai connu des bons matchs et je crois avoir bien réussi les tests. Ce n’est pas sans rappeler le camp All-Canadians plus tôt cette année. Déjà, la totalité du camp se déroulait en anglais et donc, ça été plutôt particulier pour commencer. Je ne pense pas avoir de complexes par rapport aux gardiens qui étaient présents parce que chacun à ses forces et ses faiblesses, mais encore une fois, c’était une belle occasion pour s’autoévaluer et se comparer. »

Q. Te fixes-tu un objectif par rapport à la séance de sélection qui approche ?

A. « Je n’accorde pas plus d’importance au repêchage qu’il le faut. Je ne veux surtout pas me mettre plus de pression qu’il ne le faut ou me fixer des objectifs qui sont peu réalisables pour ne pas être déçu en suite. Je ne serai pas un meilleur gardien de but le soir après le repêchage que le matin précédent. Ça ne change rien à mon développement et à ma mentalité! »

Q. Étant natif du Saguenay – Lac-Saint-Jean, les Saguenéens de Chicoutimi représentent-ils une équipe de choix pour toi ?

A. « Pour moi, étant de la région, c’est toujours plaisant de pouvoir évoluer devant ses parents et ses amis, toutefois n’importe qu’elle équipe fera mon plaisir. Rendu au niveau où nous sommes, l’important pour moi est d’être sélectionné et d’avoir une chance d’évoluer à ce niveau, l’équipe ne m’importe pas. »

Q. L’opportunité d’évoluer pour une équipe des Maritimes te pose-t-elle problème ?

A. « Je me considère plutôt ouvert à toutes les possibilités. Étant de la région du Saguenay – Lac-Saint-Jean où, sans se mentir, on ne parle vraiment pas anglais, je le verrais comme une très belle expérience de vie. Être dépaysé un peu, apprendre l’anglais tout en gagnant de l’autonomie, je crois qu’évoluer dans les Maritimes représenterait une belle expérience pour moi. »

 

 

Q. How was your season?

A. “It may not have started as I liked, but things fell back into place thereafter. I think that Olivier (Tremblay)’s departure at the trade deadline motivated me that much more. I wanted to prove that I was consistent and show what I was capable of.”

Q. What aspects of your game do you feel you progressed in the most this season?

A. “I would say that my level of in-game concentration is an aspect that I greatly improved in this season. At the beginning of the year, one could say that I was not all there all the time and I really worked on that with my goaltending coach in order to be present for the sixty-plus minutes of each game. I was improving constantly and I think that now, the results speak for themselves.”

Q. To what level do you believe that you benefitted from the Élites’ goaltending development structure?

A. “It proves that the Jonquière Élites’ structure develops its goaltenders well. It’s fun to be able to profit from it, because during the finals, I join other very good goaltenders in this select group. My goal is to always play higher and stronger. At junior camp, my goal will be to stand out from the pack, but I will not be disappointed if I come back to the Jonquière Élites, because I was witness to all the benefits that it had to my predecessors, such as Keven Bouchard and Olivier Tremblay.”

Q. What distinguishes you from other goalies?

A. ”I am a quick, fairly agile goaltender on my pads. I consider myself to be an excellent goalie in what concerns the bottom of the net. I do not have many problems protecting it, as I naturally play low. As for the aspects I would like to improve, logically, that would be covering the top of the net. I just need to find the middle ground between these two facets.”

Q. What did your workout regimen look like last season?

A. ”I worked out with a small group of about ten Élites and midget Espoir players during the summer. I had, among others, two of my teammates that worked out with me, Antoine Girard and Simon-David Fortin. It allowed us to push ourselves that much more and compete a little bit. During the season, outside of practice, we worked out twice a week to maintain ourselves with the other players on our team, but no more.”

Q. How did you rate your experience at the Gatorade Challenge?

A. It was a very enriching experience for me because, like most of the players, it allowed me to compare myself in some way to the best in my position. I had some good games and I feel like I succeeded well during the tests. It reminded me about the All-Canadians camp earlier this year. The camp was completely in English, which was an adjustment at the beginning. I don’t think I have any complexes against the other goaltenders that were present, as each of them has his strengths and weaknesses, but again, it was a good opportunity to auto-evaluate and compare oneself.”

Q. Do you have an objective for yourself in regards to the draft?

  1. ”I don’t put more stock in the draft than there needs to be. I mostly don’t want to put more pressure on myself or make unattainable objectives, so that I am not disappointed. I will not be a better goaltender the night after the draft or the morning before. It does not change anything about my development or mentality!”

Q. As a native of Saguenay-Lac-Saint-Jean, are the Chicoutimi Saguenéens a team of choice for you?

A. “For me, being from the area, it is always nice to play in front of my parents and friends, however, no matter what team picks me, I will be happy. At this level, the most important thing for me is to be drafted and to have a chance to play at this level, no matter what team.”

Q. Does the opportunity to play for a Maritime team pose a problem for you?

A. “I consider myself open to all possibilities. Being from the Saguenay-Lac-Saint-Jean area where, let’s be honest, we don’t really speak English, I would see it as a very good life experience. Being away from home, learning English along with gaining autonomy, I believe that playing in the Maritimes would be a great experience for me.”

 

HockeyProspect.com avec l’aide du journaliste Raphaël Guillemette (@Guillemette_R) vous présente une entrevue avec notre 2e gardien le mieux classé pour le prochain repêchage de la LHJMQ, Samuel Harvey des Élites de Jonquière.  

 

HockeyProspect.com with the help of freelance journalist Raphaël Guillemette (@Guillemette_R) presents an interview with our 2nd ranked goaltender for the QMJHL draft Samuel Harvey of Jonquiere.